Une gynécomastie qui revient, est-ce possible ?

Gynécomastie > Blog > Une gynécomastie qui revient, est-ce possible ?
Publié le : 27 Avril 2018 à 14:27
Une gynécomastie qui revient, est-ce possible ?

La gynécomastie traduit le développement anormal des seins chez l’homme. Dans la plupart du temps, cela commence à survenir à partir de la puberté et peut avoir diverses causes. Quelles en sont les causes, comment y remédier et après correction chirurgicale, peut-elle revenir ?

Les causes de la gynécomastie

Chez les uns, elle peut être la conséquence de troubles hormonaux tandis que chez les autres, elle peut être reliée à un surpoids, à une prise régulière d’alcool ou à une prise de marijuana. Ce sont toutefois pas les seules causes connues, puisque dans bon nombre de cas, les chirurgiens n’ont pas pu remonter à la cause exacte.

Dans tous les cas, il est possible de traiter ce phénomène, mais l’approche devra être choisie en fonction du type de gynécomastie.

Les différents types de gynécomastie

On distingue deux types principaux à savoir :

  • La gynécomastie glandulaire : dans ce cas-ci, c’est la glande mammaire qui est en excès donc le seul traitement possible c’est une ablation par le biais de la chirurgie
  • La gynécomastie adipeuse ou pseudo-gynécomastie : cela se traduit par la présence excessive de graisse au niveau des seins ce qui explique la protubérance anormale. Dans ce cas-ci, le patient peut faire des exercices visant cette partie de leur corps et essayer de perdre du poids grâce à un régime pour voir si la graisse part d’elle-même. Et quand ces deux options ne donnent pas de résultats satisfaisants, ils peuvent solliciter une liposuccion

Dans certains cas, la gynécomastie glandulaire est associée à une gynécomastie graisseuse. La correction fera alors appel à une liposuccion pour retirer la graisse, suivie d’une chirurgie pour retirer la glande.

Les résultats

Dans le cas où la liposuccion suffit, les résultats se remarquent au bout de quelques jours, le temps que la peau se rétracte et que les œdèmes disparaissent. Attention toutefois, ces résultats ne sont pas permanents. Bien que les cellules graisseuses n’aient pas la capacité de se multiplier, de la graisse peut à nouveau se loger au niveau des zones non traitées de vos seins suite à une nouvelle prise de poids, un abus d’alcool ou de marijuana. La gynécomastie peut alors revenir à nouveau d’où l’intérêt de maintenir un mode de vie sain après l’intervention et de faire du sport.

Dans le cas où c’est la glande qui a été en cause, son ablation permet d’avoir des résultats permanents sauf si elle a été associée à la présence de graisse. Dans ce cas-là, la gynécomastie adipeuse peut revenir suite à une mauvaise hygiène de vie.

Pour réduire les risques qu’elle revienne, le chirurgien devra, avant tout, déterminer la cause et s’y attaquer. Ainsi, si le poids est en cause, le patient devra éviter une reprise de poids et adopter un régime alimentaire sain. De même, si cela a un lien avec l’alcool, la marijuana ou la prise de certains médicaments, il faudra les éviter dans l’avenir. Les médicaments concernés doivent être déclarés au praticien pour qu’il puisse trouver une alternative. Si la gynécomastie est rattachée à un trouble hormonal, il faudra également le traiter pour éviter une rechute.

En savoir plus sur la gynécomastie en Tunisie ici.