Le bon moment pour subir une intervention chirurgicale pour éliminer la gynécomastie

Gynécomastie > Blog > Le bon moment pour subir une intervention chirurgicale pour éliminer la gynécomastie
Publié le : 30 Juin 2017 à 14:59
Le bon moment pour subir une intervention chirurgicale pour éliminer la gynécomastie

La gynécomastie est une maladie qui devient de plus en plus fréquente chez les individus de tous âges. Mais avant de vous lancer dans une intervention chirurgicale pour l’éliminer, sachez qu’il existe différents cas de gynécomastie et que leurs traitements diffèrent d’un type à l’autre.

L’intervention de la gynécomastie chez un adolescent

Pour rappel, la gynécomastie est l’apparition anormale de sein chez l’homme. Elle peut avoir plusieurs causes et apparaît le plus souvent à l’adolescence sous trois cas différents.

Dans un premier cas, le sujet peut être atteint d’une obésité précoce ou d’une situation de surpoids. Dans ce cas, l’intervention ne peut avoir lieu sans une importante perte de poids. Si les seins disparaissent d’eux-mêmes après un régime, l’intervention n’aura pas lieu. Mais si un noyau glandulaire reste présent au niveau de la poitrine du jeune garçon, le chirurgien devra opérer.

Dans un second cas, l’adolescent peut être sujet à une maladie sous-jacente. Dans un premier temps, les médecins devront identifier la maladie dont souffre le sujet. Pour ce faire, un examen clinique permettra de déceler s’il y a un éventuel problème hormonal qui pourrait avoir causé la gynécomastie. Par la suite, le sujet subira un bilan sanguin afin de diagnostiquer la maladie en question. Une fois la maladie principale guérie, l’intervention peut avoir lieu pour éliminer la formation présente au niveau de la poitrine du patient.

Dans un troisième cas, le sujet n’est ni obèse, ni en surpoids et ne présente aucune maladie ayant pu causer la gynécomastie. Dans ce cas, le problème vient d’une hypertrophie du sein. Le chirurgien est appelé à intervenir à la fin de la puberté, une fois que l’apparition des seins a été constatée. Lors de l’intervention, l’excès de glande sera éliminé par ablation.

Quand opérer chez l’adulte ?

Chez un individu adulte, l’intervention peut être réalisée à tout moment. Les chirurgiens conseillent même de le faire le plus tôt possible pour que la taille de la glande ne soit pas plus importante. D’ailleurs, la gynécomastie a sans doute commencé à apparaître à l’adolescence. Au fil des années, elle peut prendre la forme d’une dissymétrie ou causer des douleurs. Dans ces deux cas, l’intervention est encore plus urgente.

Dans le cas d’un adulte obèse, un régime n’est souvent pas efficace pour éliminer la formation glandulaire qui est apparue au niveau de la poitrine. Les chirurgiens conseilleront une liposuccion des seins pouvant s’accompagner d’une liposuccion du ventre.

Les formes normales de gynécomastie chez le nourrisson

La gynécomastie est très fréquente chez le nourrisson du sexe masculin. Elle peut se présenter sous trois stades différents. Au stade 1, on parle d’une tuméfaction sous aréolaire au niveau du mamelon. Au stade 2, le mamelon déborde légèrement et au stade 3, il y a un écoulement survenant au niveau du mamelon. Toutes ces formations sont normales et disparaissent d’une manière naturelle.

La gynécomastie sous forme de boule bilatérale chez l’adolescent

Chez l’adolescent de 13 à 14 ans, la gynécomastie peut prendre la forme d’une boule bilatérale se trouvant devant l’aréole.  Elle peut provoquer des douleurs, mais peut diminuer de taille durant les trois années suivantes. Si la formation persiste, les médecins préconiseront l’intervention chirurgicale.

La gynécomastie chez le vieillard suite à certains traitements

Chez le vieillard, la gynécomastie peut être causée par la baisse de production d’hormones masculines ou d’une hypogonadisme. Mais elle peut aussi être le résultat de la prise de certains médicaments.

A lire aussi sur la gynécomastie en Tunisie ici.